L’ESSENTIEL DU TRAVAIL AU NOIR

Côté client/employeur

Risques financiers : vols (comment porter plainte ?), casse, prud’hommes (si arrêt brutal prestations, si cela se passe mal, ….), amende (travail au noir : 45 000€ ; emploi illégal : 15 000€ par salarié), accidents du travail de l’intervenant (jardinage, ménage, … comme le salarié n’est pas déclaré, c’est à l’employeur de prendre en charge les conséquences financières de l’arrêt de travail ; cela peut consister en une rente invalidité à vie …), absence d’allocations versées que si les prestations sont déclarées (PAJE, APA, PCH, …)

Risque pénal : emprisonnement (3 ans pour travail au noir ; 5 ans pour emploi de personnes en situation irrégulière)

Risque physique : pour les enfants et personnes âgées/handicapées si l’intervenant n’est pas formé

Absence de garantie sur la qualité de la prestation

Coût plus élevé malgré un tarif horaire qui peut être moindre : 23€ avec 50% réduction d’impôt = 11,5€ vs 10€ au noir ; soit 15% plus élevé. Mais si la prestation est au moins 15% mieux ou 15% plus efficace en faisant appel à un service déclaré avec des garanties, alors le coût est moindre (ex : 7 chemises repassées en 1h par un service déclaré vs 6 chemises en 1h au black=> 1,64€ par chemise vs 1,67€) => financièrement, le travail déclaré reste + intéressant que le travail au noir (il était BIEN plus intéressant, quand le coût horaire du travail déclaré après impôt était inférieur à 10€ ; il reste plus intéressant. Seul le « BIEN » a disparu).

Acte non citoyen : fraude

Très souvent, complicité de violence faite aux femmes (travail au noir souvent imposé par le conjoint car un travail déclaré permet à la femme de ne plus dépendre de son mari, d’avoir sa propre couverture sociale, sa propre retraite, la possibilité d’emprunter, de louer son propre logement, …)

Côté salarié

Travail déclaré = liberté (indépendance financière et sociale), protection (en cas de maladie, maternité, chômage, retraite, abus de l’employeur, …) et citoyenneté (intégration dans la société grâce à un travail déclaré).

Rémunération supérieure malgré un taux horaire qui semble inférieur pour un travail déclaré car, à la rémunération nette (7,40 pour un SMIC), il faut ajouter les congés payés (10%), la prime pour l’emploi (en moyenne 8%), la prise en charge des frais de transport et les divers avantages (mutuelle, téléphone portable, …). A cela, il convient aussi d’ajouter la protection sociale : Indemnités journalières (en cas de maladie, maternité, accident du travail, invalidité, …), allocations chômages, pension de retraite. Ce qui fait au final un taux horaire supérieur de 10 à 20% au travail au noir (10€ net).

Par ailleurs, pour un même temps consacré au travail, la rémunération est supérieure car les temps de travail payés sont supérieurs : prise en compte des temps de trajet entre 2 missions, optimisation des plannings, remplacement des clients qui partent, …

Une rémunération annuelle bien supérieure pour le salarié déclaré

Des garanties pour le salarié : garantie d’être payé, relation saine avec le client, garantie de l’intégrité physique, suivi médical, accès à la formation,…